La tête ! quand on constatera qu'il n'y a pas de mythe

Juste le souvenir d'un passé que nous croyons avoir oublié

Tous ces chemins alchimiques remis à plat

Ils appartiennent au passé

Un passé projeté comme un avenir.

 

Là, il nous faudra bien, voir que n'existe que l'instant présent

Que le passé et l'avenir, les deux tenant du temps psychologique

Ne sont que les signes d'une pathologie.

 

Et les mots et leur pouvoir mystificateur

Que personne ne les entend pareil

Et que c'est bien ce qui est recherché

Que règne la confusion !

 

Comment régner, si les gens se mettent à s'entendre

Et s'entendant, à se comprendre

Et se comprenant à faire ensemble ?

 

Mais voilà que chacun défend sa propre confusion

Comme une valeur fondamentale

La preuve de sa propre existence.

 

Déjà publié ici

 

 0

Gravure de Hendrik Hondius - Epidémie dansante