Mémoire et Ecritures

17 juillet 2018

Onde

A chaque fois que cela s'accomplit

Une trace sans qu'il soit possible de la localiser

Et dans cet instant, toutes en même temps

Contenant, contenu, vivants.

 

L'onde sur un grand calme.

 

Déjà publié ici

La Toscana, Italia

La Toscana, Italie

Posté par Le sous-marin à 15:43 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


10 juillet 2018

Et que ça saute !

La musique court à pas menus

En de petites jambes fluettes

A droite, à gauche, et que ça saute !

 

0

Posté par Le sous-marin à 12:53 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

02 juillet 2018

... sur le dos du monde

Glisser sur le dos du monde...

Une petite fille marche dans la rue.

Elle est furieuse, hâte le pas.

Elle vient de se retrouver devant l'épicerie alors qu'elle allait chercher le lait à la ferme de l'autre côté. C'est toujours comme ça, quand elle se perd dans ses pensées, le corps avance tout seul, mais il ne prend pas toujours la bonne direction.

 

Glisser sur le dos du monde...

Sur un banc... La ville est grande, mais à cette heure matinale, elle est calme encore. Une jeune femme et son petit garçon, ils se parlent gentiment. Ils viennent de manger un pain au chocolat, au coin des lèvres quelques miettes que l'enfant époussette de la bouche de sa mère. Elle rit, pleine de joie. « Je t'aime maman quand tu es comme ça. »

 

Glisser sur le dos du monde...

La vieille femme vit ses derniers jours, combien ? On ne sait jamais. Elle a dit : « Tu sais ce qui me ferait plaisir ce serait de manger des fruits de l'été. » Ce n'est pas encore la saison, les pêches ne sont pas mûres :  « Ce n'est pas grave, regarde comment on fait mûrir les fruits. » Dans ses mains diaphanes, si petites et maigres, elles massent la pêche, l'abricot.

Au bout du lit, le gendre qu'elle n'a pas vraiment aimé, elle lève les yeux et le regarde, il sourit. « Ah, Léon comme vous avez un beau sourire ! »

 

Glisser sur le dos du monde...

L'enfant avait voulu pour son anniversaire, un foulard : « Comme le tien maman ! ».

Elle a sorti de sa boite le foulard, l'a trouvé beau, mais... « Il ne sent pas comme le tien, il ne sent pasbon comme toi. »

 

Glisser sur le dos du monde...

Nous courrions dans les champs détrempés, nous courrions après les corbeaux. Crottés nous allions nous faire engueuler ! Nous courrions dans les champs détrempés, ivres de pluie, de vent, et les corbeaux s'envolaient.

 

Glisser sur le dos du monde...

L’aïeule, si petite, encore plus petite dans ce corps qui s'en allait, est morte. Sur le chemin du retour traverser la grande forêt, à chaque sente qui débouchait sur la route, une biche et son petit. A chaque sente qui débouchait, dans la lumière des phares.

 

Glisser sur le dos du monde...

 

Eyvind Earle pch-sierra-madre-foothills-1988

Eyvind Earle

Posté par Le sous-marin à 14:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

25 juin 2018

Tribulations

Tributaires de ce que l'on est...

Comme ça, "semblant, que c'est pas exprès".

 

Miho Hirano aka 1

Miho Hirano aka

Posté par Le sous-marin à 19:43 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

17 juin 2018

De "cela" en toi...

Oui ouvre-toi, laisse-toi mourir à la peur

Ouvre-toi encore et encore

Circulation, espace

Tout est si beau...

 

Déjà publié ici

 

Fidel Garcia - Mexican Figurative and Abstract Expressionist painter - Tutt'Art@ (9)

Fidel Garcia  - Mexican Figurative and Abstract Expressionist painter -

Posté par Le sous-marin à 09:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

07 juin 2018

Des nuisances

Non, cela n’est pas nuire à autrui

Il n’y a aucune volonté en ce sens

Ne pas vouloir dépendre d’un système

Mettrait-il en danger ceux qui y adhérent ?

 

Déjà publié ici

 

houppi

Posté par Le sous-marin à 13:35 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

30 mai 2018

Silence et surimpressions

Marcher dans la "vacuité"

Sensation bruissante

Vibration parfois si intense.

 

En ce matin, présente, elle est silence et arrêt, rien ne bouge

Le vol de l’oiseau, les feuilles du platane caressées doucement

Tout et chaque chose participe du mystère.

 

L’agitation humaine, bruyante

Défiant les lois de la nature

Ne peut pas troubler

Elle est en surimpressions.

 

0

L'aventurier (1934) de Marcel L'Herbier

Posté par Le sous-marin à 14:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,